La fractale des raviolis - Pierre Raufast ***

Motivée par Miss Léo, j'ai emprunté illico La Fractale des raviolis à la biblio ! J'ai bien fait, même si tout n'est pas parfait (que de rimes, que de rimes !)
« Je suis désolé, ma chérie, je l'ai sautée par inadvertance. »

Avec cet incipit d'enfer, il est clair que ce roman à multiples facettes avait tout pour me plaire. Il débute par un couple en fâcheuse position, à savoir : l'épouse désire commettre le crime parfait sur son mari infidèle et empocher la prime d'assurance qui va avec. Malheureusement pour elle, le petit voisin s'invite au dîner empoisonné et notre future criminelle a tout de suite mauvaise conscience. Alors on quitte le trio sur ce suspense insoutenable (va-t-elle tuer son mari et l'enfant aussi ?) pour un souvenir olé olé de la donzelle avec son père etc.

image d'une fractale captée sur le site On peut le faire
Les histoires s'imbriquent les unes aux autres à l'aide d'un détail ou d'un personnage : telles des poupées russes, on les découvre en laissant en chemin un bout des anciennes inachevées. Puis on recolle les morceaux en remontant l'histoire en sens inverse. Ce roman est une sorte de jeu d'enfant : on déconstruit pour rebâtir derrière.
Le titre résume assez bien le procédé même si, ici, le mot fractale n'est pas employé de façon mathématiquement correcte (puisque cet objet géométrique est la conséquence physique d'un phénomène qui se répète à l'infini, quelle que soit l'échelle considérée). Là, malheureusement, l'histoire s'arrête et je dirais même que le procédé s'estompe bien avant le dénouement (à mon grand regret) !
image d'une fractale captée sur le site Futura Sciences

Bien sûr, Pierre Raufast tient en haleine son lectorat, même s'il l'éloigne provisoirement du couple originel. Il décrit différents protagonistes (en particulier, des criminels de la pire espèce, dont un clone de Jean-Baptiste Grenouille, tueur en série du très grand Le parfum de Patrick Süskind) et montre un certain goût pour le gore. Les portraits relancent à chaque fois l'intrigue, qu'on ne voit pas passer (et c'est bien un avantage indéniable : le bouquin se lit à la vitesse grand V et est adapté à tout type de lecteurs : les assidus, les occasionnels, les pas motivés, les avides).
image de fractale captée sur le site QuestMachine
Après, ce qu'on en retiendra ? 
Un moment agréable de lecture, une dispersion de l'intrigue et surtout un beau foutage de gueule (parce que l'auteur avec une pirouette monumentale n'a pas délivré tous les secrets : comme cela, il ne risque pas la sentence de la logique et surtout de devoir formuler tous les mystères proposés dans l'intrigue !). Pierre Raufast semble profiter de La fractale des raviolis pour tester différents registres littéraires (la SF, le thriller, la littérature du XVIIIème, ...) sans chercher à convaincre. Il s'amuse, nous distrait, nous fait parfois sourire et c'est relativement satisfaisant !
Mais, à trop vouloir en faire, il pose une fin grandiloquente plus que bâclée (plus exactement, du rubis aux raviolis) et assez frustrante ! Du coup, une étoile envolée (oui, je reste intraitable, même en cas de première œuvre). 

En bref : bien mais peut largement faire mieux ! 

Éditions Alma

le blog de l'auteur, ici, extra !

Rentrée littéraire septembre 2014

emprunté à la biblio (mais cela, vous le saviez déjà !)

Mon A. le lit et semble du même avis que moi !

avis : Miss Léo, Geronimo, Keisha, Yohan, Noukette, Leiloona, Hélène, Itzamna

et Daniel Fattore, dans son article paru dans La Liberté ajoute : « Roman gigogne, recueil d’histoires étranges qui se donnent la main, La fractale des raviolis est aussi une illusion d’optique vertigineuse. »

et un de plus pour le challenge de Piplo et de Daniel.
A vos nombres 2014Premier roman 2014

47 commentaires:

  1. Pour l'instant je n'avais lu que des supers avis, et là, à la lecture du tien, j'ai comme un doute... Bonne journée Philisine, bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. pourtant, connaissant tes goûts, je pense que ce livre te plairait assez. Bises

      Supprimer
  2. Il m'intrigue ce roman, malgré les bémols ; il va arriver en bibli, je l'emprunterai.

    RépondreSupprimer
  3. Je suis tout à fait d'accord avec ton ressenti, ce n'est pas un livre qui m'a marqué...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ok, pour l'instant, j'ai oublié la moitié des personnages, après une semaine de lecture.

      Supprimer
  4. Je ne sais pas pourquoi malgré tous les avis élogieux je n'ai jamais été tentée ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est un livre refuge, après un gros bouquin prise de tête et avant d'en entamer un autre. C'est une qualité.

      Supprimer
  5. Je l'ai lu et aussitôt oublié, je n'ai pas fait de billet mais je suis entièrement d'accord avec Hélène.

    RépondreSupprimer
  6. Ah rien de pire que d'apprécier un roman et de finir frustrée ! Je n'aime vraiment pas être baladée, du coup , je ne suis pas sûre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'étais prête à lui mettre un paquet d’étoiles, parce que j'avais été bluffée par son inventivité, et puis tout se dégonfle à la descente et grande fut ma déception.

      Supprimer
  7. Tu es le premier avis mitigé voire négatif que je lis. Tant mieux, ça m'empêchera d'en attendre trop quand je le lirai. Parce que oui, tu ne me décourages pas :)

    RépondreSupprimer
  8. ça ressemble à ça des fractales ? J'avoue mon ignorance ! Je garde ce titre en tête pour un emprunt en bibli...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce que tu ne vois pas sur les images que j'ai postées est que lorsque tu zoomes sur une fractale, tu vois la duplication de la construction à plus petite échelle : une fractale est un objet mathématique parfait ! (enfin, selon moi)

      Supprimer
  9. ce n'est effectivement pas le même enthousiasme que chez Miss Leo ! :) Bon à voir s'il est à ma bibliothèque mais je suis convaincue sans plus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons que tu es prévenue et que tu as le droit de l'aimer ou pas !

      Supprimer
  10. Ton petit coeur de matheuse n'a pas résisté, merci pour les photos de fractales (parait que la côte bretonne en est...)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'en doute mais pourquoi pas ? On essaie de mettre des maths partout même lorsqu'il n'y en a pas ! Bisous

      Supprimer
  11. Pour un premier roman, j'ai trouvé ça pas mal du tout. Tout n'est pas parfait, je suis d'accord, mais l'auteur prend des risques, il ne nous raconte pas sa vie comme tant d'autres, et rien que pour ça je lui en suis reconnaissant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heureusement qu'il ne raconte pas sa vie, dès le premier roman !!!!! Je ne mets pas mes étoiles facilement et là, j'ai trouvé des défauts pénibles au milieu d'idées excellentes. C'est fou de gâcher un ensemble pareil quand même : je n'en veux pas à l'auteur qui est dans sa bulle quand il écrit mais quand même son éditeur a dû le remarquer ou alors, j suis trop pinailleuse.

      Supprimer
  12. Cela a l'air quand même bien bizarre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non pas tant que cela, la construction est originale et intéressante. C'est un roman qui s'adresse au plus grand nombre.

      Supprimer
  13. Merci pour cette participation! C'est un petit roman que j'ai bien aimé, pour son côté décalé et pour l'adresse de sa construction.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tu l'as chroniqué ? Je n'arrive pas à trouver le lien vers ta chronique dans ce cas.

      Supprimer
    2. Merci pour la citation! :-)

      Supprimer
  14. je dois le lire bientôt... on verra!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. je serai ravie de lire ce que tu en penses. Bises

      Supprimer
  15. Je me suis réellement régalée ! Je trouve que c'est un premier roman original qui sort des sentiers battus !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui,ce premier roman présente de belles qualités et devrait trouver un public large : c'est ce que je lui souhaite de tout cœur !

      Supprimer
  16. j'aimerais le lire mais les avis divergent de plus en plus!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un roman fait rarement l'unanimité : celui-ci est très sympa et détend bien : c'est déjà beaucoup !

      Supprimer
  17. Je partage tout à fait ton analyse : il m'en reste néanmoins une meilleure impression. Un premier roman sans prétention, très distrayant.
    http://itzamna-librairie.blogspot.fr/2014/11/la-fractale-des-raviolis-pierre-raufast.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'avais repéré ton lien chez Daniel et je l'ai ajouté avant de découvrir ton com ici (merci d'ailleurs). Je m'en vais découvrir ce que tu en penses. Bisous

      Supprimer
  18. Réponses
    1. La chute de l'histoire est vraiment parfaite (je ne la retirerai pour rien au monde), c'est juste avant que j'ai moins aimé (même si l'auteur avec qui j'ai eu un échange très enrichissant a correctement argumenté son point de vue).

      Supprimer
  19. Je l'ai noté ce titre et au final, je ne sais plus. Je regarderai à la bibli... Il est assez intrigant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et je pense que tu aimeras assez le procédé. Bises

      Supprimer
  20. Je sais qu'il n'est pas parfait mais punaise, qu'est ce qu'il me tente....et ton billet me ferait dire que je risque une petite déception quand même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons qu'il n'est pas parfait, mais tu passes un moment très sympa et cela fait du bien. Bisous

      Supprimer
  21. Même impression... un livre plaisant à lire (verve, imagination, un style enlevé), mais au bout d'un moment, on comprend que son auteur aura du mal à boucler la boucle. Il enchaîne habilement des histoires, mais le tout manque un peu de projet général... Et effectivement, la fin est un peu expédiée.
    Il n'en demeure pas moins qu'au milieu de plein de livres assez déprimants de la rentrée, celui-ci a bien des qualités : du rythme, du nerf, et un goût certain pour l'art de raconter des histoires.
    h.

    RépondreSupprimer
  22. Merci pour ce billet, fractale, c'est une première pour le challenge!! Ton avi se laisse mitigée quand même!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un roman plaisant et c'est déjà beaucoup.

      Supprimer
  23. Bonsoir Philisine Cave, roman sympa mais assez vite oublié. Bonne soirée.

    RépondreSupprimer