Théâtre : Cendrillon - Joël Pommerat

Tout le monde connaît Cendrillon, versus Perrault ou versus les frères Grimm : l'histoire d'une orpheline maltraitée par sa belle-mère (la fameuse marâtre) et des deux filles de celle-ci, qui s'en sort à l'aide d'une fée (sa marraine) et d'un prince. Joël Pommerat, metteur en scène français très en vue actuellement, a revisité le conte en décloisonnant les registres et le recomposant à sa sauce... tout simplement exceptionnelle !
photo issue du carnet de présentation de l’œuvre fait par le th'N
Volontairement, je ne vais pas résumer le spectacle pour vous laisser le soin de toutes les découvertes, multiples et fantastiques (car cette pièce mérite plus que le détour) :

- ce que Joël Pommerat a conservé de l’œuvre originelle : la chaussure, la fée, le bal, la famille recomposée, les travaux ménagés, le roi et son fils.

- ce qu'il a davantage développé : la notion de deuil et de mort, l'absence maternelle comme vecteur de liaison, le jeunisme et la présence de la marâtre qui fait jeu égal avec celle de Sandra/Cendrillon, une fée pittoresque et un brin décalée, un humour salvateur face à des situations ubuesques (vous découvrirez un mannequin très attirant, une montre tonitruante etc).

- ce qu'il a laissé de côté : les animaux qui apparaissent au détour d'un crash aérien contre des parois vitrées ou lors de la présentation de la chambre de Sandra.

- ce qu'il a composé : un spectacle splendide et intelligent, un show de sons et lumière sans démesure, une féerie stroboscopique et cinématographique. Des scénettes cadencées par une voix à l'accent joliment prononcé, une gestuelle chorégraphique de toute beauté, une mise en scène remarquable aux décors somptueux et épurés (une cage magique étincelante, un mur à la fois vitre et miroir, reflet des âmes et des corps etc), l'usage de vidéos bien arrimées (des mots projetés évanescents, des tapisseries murales en constante évolution etc), une inversion régulière des rôles et un bouleversement de la situation (cf l'arrivée de la belle-famille au bal) : chaque surprise interpelle le spectateur délicieusement.

- ses chouchous : le chiffre 7 tant attendu (et redécouvert en fin de spectacle), les acteurs au jeu intelligent (tout petit bémol sur certains moments de la marâtre -brillante comédienne- où la violence des propos n'exige pas forcément l'aboiement), un texte qui épouse les personnages (splendides Cendrillon et fée au phrasé simple et juste).  

Un spectacle d'1h40 sans entracte, visible à partir de l'âge de 10 ans (bien tassés, à mon humble avis, juste pour une scène, celle du mannequin) que j'ai eu le bonheur de découvrir dans le cadre de Lille Fantastic : c'était la dernière représentation dans cette ville. J'espère que ce spectacle continuera son voyage.

et un de plus pour le challenge d'Eimelle

premières dates en 2013 concernant la tournée française : ici (spectacle de nouveau parisien pour trois jours courant mai)
(merci à Yohan à m'avoir incitée à chercher)

avis : Yohan

36 commentaires:

  1. ça a l'air magnifique ! Si ça tourne dans mon coin, je ne dis pas non !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est déjà passé à Paris au théâtre de l'Odéon je crois, fin 2011. Je ne suis pas sûre qu'une reprogrammation soit prévue (à mon avis, non). Je crois que tu aurais bien aimé.

      Supprimer
  2. Je ne vais pas souvent au Théâtre dans ma brousse, mais ce doit être sympa de voir des classiques revisités...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'acquiesce aux classiques revisités. Au moins dans ta brousse, le week-end, les promenades se font dans les champs, pas dans les grandes surfaces !!!

      Supprimer
  3. cela a l'air très intéressant! Il est noté dans le challenge!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Eimelle : j'aurais tellement voulu qu'il continue à tourner. Mais bon, on ne sait jamais.

      Supprimer
  4. tiens c'est drôle, j'ai vu une version de Blanche-Neige à l'opéra -mi-théâtre, mi-opéra). C'était super.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que les pièces classiques valent vraiment le détour et la réinterprétation : ce que fait Pommerat de Cendrillon est tout simplement grandissime.

      Supprimer
  5. Très très tentant! Malheureusement, j'ai loupé cette pièce à son passage en Suisse et a priori, une nouvelle visite n'est pas prévue. Je garde l'oeil ouvert ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois que j'ai eu une chance inouïe : c'était certainement une reprogrammation prévue dans le cadre de Lille Fantastic. Pour moi, ce spectacle reste un des meilleurs vus au théâtre du Nord depuis longtemps.

      Supprimer
  6. J'ai vu plusieurs spectacles de Pommerat (et oui, j'habite une ville où il est souvent programmé, j'ai de la chance), dont un où il revisitait "le petit chaperon rouge", terriblement glacial, il n'y a pas que les enfants qui ont frémi ... Un travail sur le conte qui visiblement, d'après ce que tu en dis, reste efficace dans ce spectacle aussi ! Et le prince charmant, il en a fait quoi ? une citrouille ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le prince charmant est bien là, Cendrillon va même l'aider à grandir et c'est magnifique aussi !

      Supprimer
  7. J'adore cette mise en réseau des textes...

    RépondreSupprimer
  8. j'ai écouté une bonne critique de cette pièce sur France Inter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'était, il y a un certain temps. D'après mes collègues qui m'ont conseillé cette pièce, elle tourne tellement bien qu'elle a atteint les 150 représentations. J'espère que cela va continuer.

      Supprimer
  9. A te lire, je me dis qu'aujourd'hui la marâtre irait voir un bon chirurgien esthétique pour rester "djeun" et qu'elle ficherait la paix à la génération suivante. O.K. je sors ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, elle ne fiche la paix à personne, même pas à elle-même : c'est le personnage le plus remarquable de la pièce, le plus inattendu aussi.

      Supprimer
  10. Oh très particulier ...adaptation libre dirons nous !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et diaboliquement merveilleux, un pur bonheur ! Je n'en reviens toujours pas.

      Supprimer
  11. Il a été programmé deux fois en deux ans à Tournai, et je l'ai vu les deux fois, j'adore !! (même que heureusement que ma nièce était malade le jour où je devais aller avec elle, je ne me souvenais plus que c'était quand même difficile pour une gamine de 10 ans)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dois certainement être une maman pudibonde (ou alors les comédiennes se sont lâchées lors de la dernière représentation lilloise) mais la scène sexuelle du mannequin me paraît pas trop adaptée à un public ultra-jeune. Mais ce n'est que mon avis.

      Supprimer
  12. Peut-être ce spectacle sera-t-il proposé un jour sur une chaine de télévision. Rien ne vaut la salle, mais à défaut, je serais heureuse de voir cette adaptation. J'aime quand les classiques retrouvent une certaine jeunesse et puis tu en as tellement bien parlé!...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, Mimi, j'aimerais aussi le revoir à la télévision car il mérite d'être vu par le plus grand nombre. Mais peut-être que certaines photos perdraient un peu de leur magie.

      Supprimer
  13. Tu en parles très bien Philisine et si cette pièce est programmée dans une salle de spectacle près de chez moi...J'irais !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère pour toi et pour moi aussi (car tu échangerais tes impressions, hein dis ?)

      Supprimer
  14. C'est mon conte préféré... enfin... un de mes contes.
    Il faut que je surveille le programme de ma ville.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'une énième tournée se profile (ils n'en sont plus à une près tout de même).

      Supprimer
  15. J'aime beaucoup les réécritures des contes et apprécie aller au théâtre, donc forcément tu as suscité ma curiosité avec cette pièce-ci !
    Une petite coïncidence : je vais justement aller voir ce week-end deux pièces de théâtre revisitant une autre œuvre : King Lear 2.0 de Piemme et Jacques et son maître de Kundera.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je croise les doigts pour que les deux réinterprétations te conviennent. J'aime cet effort de réadaptation : chez Pommerat, cela en devient une œuvre à part entière !

      Supprimer
  16. Oh tu as du passer un très bon moment. J'aime beaucoup les réécritures des contes. Ma fille a découvert Cendrillon il y a peu, elle adore. Encore un peu petite pour ce genre de spectacle (elle n'a que 4 ans). Merci pour le partage. Tu en parles très bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Clairement Mini Nadael ne pourrait pas voir le spectacle car il y a d'autres références que le conte. Merci en tout cas de tes gentils mots.

      Supprimer
  17. Un excellent spectacle, servi par de très bons comédiens et une mise en scène très réussie ! Un très bon moment passé avec Sandra et sa famille.

    Pour info, j'ai indiqué sur mon billet les lieux des prochaines représentations : il va encore beaucoup tourné, notamment dans le Sud, et à Paris en juin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'arrive pas à repérer le lien mais j'ai en effet vu un site proposant les premières dates de 2013 ! Mille mercis pour cette information précieuse et bises.

      Supprimer
  18. J'aime beaucoup ce que fait Pommerat ! Et ce que tu en dis donne très envie de voir cette Cendrillon. Pas cette saison en tous les cas chez moi. L'année prochaine peut-être.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il va peut-être repasser près de chez toi ?

      Supprimer