Passés imparfaits - Patrick Dupuis ****

Un petit envoi et un post-it très sympa de Dame Keisha et en route pour ces Passés imparfaits, aux présents pas toujours réjouissants.
Vingt-et-une nouvelles courtes (entre trois à cinq pages, chacune) pour découvrir le quotidien des amers de l'amour et aux fins parfois épiques. Comment ne pas être séduit(e) par l'inconstante du Dernier repas, par l'ex-docile de Dors, ma chérie, dors, par le jeu du regard de "Mon caramel", par un Retour poignant et tout empreint de subtilité, par les non-dits et l'envie de passer à autre chose de La lettre et Retrouvailles ou bien finalement d'être bien là (magnifique Voisinage), par les sur-dits de l'ado Mylena accro aux réseaux sociaux et à la tchatche profonde, ou par Le plan cul ? (tiens, là, bizarrement, je vois vos yeux frétiller)

Patrick Dupuis aborde la difficulté d'aimer et de construire, de solitude aussi (La drague, Anna, Solitudes), présente sa madeleine de Proust sous forme de (Le) stylo, dresse un éloge aux multiples gris sur les si belles briques rouges nordistes de Contraste, marque la faiblesse des uns (ceux qui restent par paresse ou par routine dans Le plus beau point de vue de la région ou L'arbre, près du potager) ou le désir de l'autre (très beau, En mémoire du passé) ou d'une autre (Le concert). Bon pour le polar (Une brune tempérée), l'auteur réussit cette performance remarquable de nous plonger rapidement dans son univers : une écriture sensible (Le buveur d'Orval), un phrasé efficace et élégant. Certains récits se démarquent par rapport à d'autres, par leur chute impressionnante et foncièrement jouissive, comme Domicile conjugal.  
Patrick Dupuis dissèque nos vies sans fioritures mais sans gaîté aussi et c'est ce qui manque le plus : mélancoliques, ses héros déambulent dans un présent insatisfaisant. À lire, quand on a la pleine forme !

page 52 : « Dans son univers habituel, elle lui semblait bien moins jolie que sous le soleil de Corse. Une vacancière en robe légère avait laissé la place à une bourgeoise aux vêtements griffés. Il préférait la première et supportait la seconde ! » 

éditions Luce Wilquin 

Rentrée littéraire 2012

Mille mercis à Dame Keisha pour cet envoi. Cette lecture me permet de débuter le beau challenge de Minou qui promeut les éditions Luce Wilquin : si vous voulez nous rejoindre, c'est ici

et un de plus pour les challenges de Minou, de Denis et Fabienne, de La Part Manquante



évasion musicale : Precious thing - Dee Dee Bridgewater & Ray Charles
contente d'avoir un blog, juste pour y déposer des perles comme celle-ci

28 commentaires:

  1. Le lien est noté pour le challenge. ;) J'espère pouvoir le lire "bientôt" aussi, si Keisha ne m'oublie pas. Tu donnes très envie de le lire en tout cas : très beau billet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai été plus rapide à le demander qu'à me décider à le lire, ce recueil... Une fois que je me suis lancée ce matin, je ne me suis plus arrêtée. Tout comme toi, j'ai beaucoup apprécié ces nouvelles et ai été impressionnée par la façon dont l'auteur parvient à entraîner son lecteur dans son univers en si peu de mots. A part une ou deux nouvelles auxquelles j'ai moins adhéré, j'ai été séduite par toutes ! La construction de Dors, mon amour, dors est vraiment réussie, et je reste sous le charme de la fin de En mémoire du passé.

      Supprimer
    2. J'ai remonté sa note car ce recueil avec recul vaut vraiment le coup d'être lu : il y a des splendeurs à ne pas rater. Bises (je suis d'accord avec toi sur les deux nouvelles)

      Supprimer
  2. Mince, j devais le recevoir et rien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comment cela, on a oublié notre Clara ? Mais cela ne va pas du tout, du tout ! Pour recevoir l'exemplaire de Keisha en priorité, il faut s'inscrire au challenge de Minou. Bises

      Supprimer
  3. Bon, on a la réponse! Minou est hyper réactive, elle sera donc la prochaine!!!
    Chouette billet, oui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et très motivée, en plus ! Bises et merci encore pour ce LV.

      Supprimer
    2. Livre envoyé et reçu par Minou hier !

      Supprimer
  4. Je me mettrais bien sur la liste ! bisous :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Envoi vers Minou. N'hésite pas à t'inscrire au super challenge de Minou : tu deviendras prioritaire sur les envois des livres concernés. Bisous

      Supprimer
  5. Le sujet me tente moyen. Pourtant j'adore les nouvelles.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certaines sont remarquables : la preuve, j'ai lu ce livre il y a quelques jours et en tournant les pages, j'ai constaté à quel point je n'avais rien oublié. Même si les anecdotes sont souvent douloureuses ou tristes, elles montrent que parfois nous avons le choix et qu'il faut savoir le saisir. Bises

      Supprimer
  6. J'aime les nouvelles mais il ne faut pas qu'elles soient trop courtes. Il faut pouvoir s'y installer un peu...
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elles sont courtes mais on s'imprègne très vite, c'est assez incroyable, je trouve.

      Supprimer
  7. Je l'avais remarqué chez Keisha, tu confirmes donc. Je le note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. oui, je confirme même si je précise que la plupart du temps, les histoires ne sont guère gaies.

      Supprimer
  8. Ce ne sera pas pour moi !!! besoin de feux d'artifice !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il y en a quelques uns tout de même mais c'est vrai que l'ambiance est plombée globalement.

      Supprimer
  9. Comme je ne raffole pas des nouvelles et que je suis très loin d'être en pleine forme, je vais passé mon chemin!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je comprends. Soigne-toi bien et grosses bises.

      Supprimer
  10. J'aime bien le format de la nouvelle, aller à l'essentiel, réussir à capter l'attention en un minimum de pages. On en trouve de plus en plus je trouve, c'est chouette! Les nouvelles de Raymond Carver sont incroyables.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je retiens le nom de Raymond. Merci pour ton passage instructif. L'exercice de la nouvelle reste très difficile. En ce qui concerne Patrick Dupuis, il est parfaitement maîtrisé.

      Supprimer
  11. J'avoue que j'aime bien parfois les atmosphères mélancoliques...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux y aller, ce livre très bien écrit est pour toi. Bises

      Supprimer
  12. Je l'ai lu et ne le regrette nullement.

    RépondreSupprimer